Bautista : 90% du mauvais résultat à cause d’une blessure cachée

·

·

Bautista sur la Ducati MotoGP en Malaisie

“C’est frustrant de ne pas avoir pu pouvoir saisir cette opportunité” à commenté Bautista.

Après avoir terminé sa wild-card en Malaisie par une 17e place dans la course du dimanche, Alvaro Bautista a admis avoir couru avec une blessure au cou et à l’épaule gauche après une lourde chute lors des essais de Jerez qu’il n’avait divulgué à personne : “Ce n’est pas une excuse. Je suis très en colère contre moi-même, car je n’ai pas pu profiter à 100 % de mon pilotage”.

Le retour d’Alvaro Bautista en MotoGP après cinq ans d’absence s’est soldé par un week-end en deçà des attentes du pilote, on pourrait même parler d’un week-end à vite oublier.

Le double champion du monde WSBK est revenu sur la grille de départ du MotoGP au guidon d’une Ducati Desmosedici GP23, en récompense du premier des deux titres en Superbike qu’il a remporté avec la marque de Borgo Panigale, et bien qu’il ait prévenu jeudi que son cas ne pouvait être comparé à ceux de Bayliss à Valence 2006 ou de Pedrosa à Misano(Lire notre article), on attendait beaucoup plus d’un week-end qui s’est terminé par une anonyme 22ème position dans la course sprint du samedi et une 17ème dans la course du dimanche.

Après la course, Bautista a révélé ce qu’il avait gardé secret ces derniers jours : il était arrivé à Sepang blessé après une lourde chute la semaine précédente lors des essais WSBK d’après-saison à Jerez.

Le pilote espagnol a déclaré que cela avait été son principal problème au cours du week-end : “Cela n’a pas été facile. Je ne vais pas chercher d’excuses, mais après la dernière course de Superbike, nous avons fait un test à Jerez et j’ai chuté, me blessant au cou et à la clavicule. J’ai ressenti une douleur, mais après deux ou trois jours, elle s’est dissipée. Cependant, dès la première journée de vendredi, j’ai senti que je n’avais pas assez de force dans mon bras gauche. J’ai travaillé avec le physiothérapeute, mais cela ne s’est pas amélioré. Cela s’est aggravé de jour en jour et j’ai eu du mal à le supporter.”

Bautista sur la Ducati de MotoGP

Bautista a commenté les problèmes qu’il a rencontrés durant le week-end, en particulier dans les virages à gauche, à cause de sa blessure : “Mon team manager, en vérifiant les données et en les comparant avec celles des autres pilotes Ducati, m’a dit : ‘Pourquoi es-tu aussi rapide que les autres dans les virages à droite mais tu perds presque une seconde dans les virages à gauche’, mais la réalité est que je n’ai pas pu piloter comme je le voulais à cause de la douleur et du manque de force”, a-t-il déclaré.

Il rajoute : “Encore une fois, ce n’est pas une excuse. Je suis très en colère contre moi-même, parce que je n’ai pas pu profiter de cette oprtunité à 100%. Ce qui est bien, c’est que le championnat est terminé. Je retournerai en Espagne pour voir ce qu’il se passe avec les médecins et j’essaierai d’y remédier durant l’hiver”.

En ce qui concerne sa principale gêne physique pendant le week-end, il souligne que “la douleur se situe au niveau du cou. Il semble que les muscles soient très comprimés et touchent les nerfs de mon bras gauche, ce qui fait que lorsque je serre le bras, je perds de la force. Le cou est une zone assez critique, je vais donc bien l’examiner et essayer de me rétablir le plus vite possible. Ce serait bien de revenir ici à 100 %, mais maintenant l’essentiel est de bien récupérer et ensuite nous verrons”.

Il admet que cette blessure prématurée au cou et à l’épaule gauche a été “90% du problème. Les 10 % restants concernaient la confiance et la mise en place. Cependant, avec ce problème, ce que vous faites avec la moto est difficile à comprendre. Je n’ai pas été en mesure de pousser et de donner le meilleur de moi-même, c’est donc un peu frustrant de ne pas avoir pu saisir cette opportunité”, conclut-il.

Publicité


Les actus les plus populaires